Le contexte sanitaire n’a pas pour autant remis en question le projet de reprise de ce couple. Enseigne riche d’une longue histoire teintée de traditions et de passions, qui débuta il y a plus de 30 ans.

Comptoir de dégustation dédié aux clients, on y découvre près de 16 sortes d’Arabica torréfié sur place de façon artisanale et plus de 30 types de thé au goût russe, Earl Grey, de Ceylan… « Certes dans un nouveau décor mais nous souhaitons avant tout conserver l’image déjà bien implantée, nous voulons développer la vente de produits annexes régionaux (biscuits, miel) afin de sublimer le café dans ce qu’il peut avoir de si spécial et étonnant. »

« Nous avons toujours dit avec mon conjoint qu’un jour nous reprendrions une affaire, lui est artisan plâtrier peintre à son compte et moi j’étais dans le transport depuis 3 ans. Initialement, nous pensions à un bar à vin et tapas. Puis un jour mon mari me parle du projet de reprise de la « torréfaction du haut jura ». En effet nous connaissions ce magasin et les gérants qui souhaitaient prendre leur retraite. Au départ un peu sceptique, je me suis vite senti investie et motivée ; penser décoration du magasin, nouvel agencement, nouveaux produits…

En décembre 2019, nous avons décidé de nous lancer. Nous devons alors commencer les démarches et nous avons fait appel à Centre Ain Initiative. Nous avons eu de bons conseils de leur part pour affiner notre projet. Puis en mars la Covid, le confinement… Cela a ralenti nos démarches mais ne nous a pas effrayé car nous n’étions pas dans le cas d’une création d’un nouveau commerce, il y avait déjà une clientèle, donc une demande. Le 30 septembre nous avons enfin pu signer la vente définitive du magasin pour ouvrir dès le lendemain sous le nom « la Torré »» .

L’intervention de Centre Ain Initiative à permis à ces associés de bénéficier d’un prêt d’honneur à 0% sans garantie à hauteur de 7 000€, ainsi que d’une garantie France active sur leur prêt bancaire.

« Voilà bientôt 3 mois que nous sommes devenus « commerçants » et nous en sommes très heureux . »

Mme et Mr GRANGER