C’est à tout juste 24 ans, que cette jeune femme est venue présenter son projet de reprise d’un salon de coiffure sur Dortan ! L’opportunité d’un salon fermé depuis peu se présente, il fallait agir vite pour se positionner et reconquérir la clientèle.

Centre Ain Initiative a étudié son projet pour voir dans quelle mesure nous pourrions l’accompagner dans son montage financier.

« J’ai toujours su que je voulais faire de la coiffure, mais mon parcours a été compliqué.

Au vu des refus pour passer un CAP en alternance et ne pouvant faire autrement, j’ai effectué un CAP par correspondance. Déterminée et motivée, j’ai réussi et obtenu mon diplôme !

J’ai poursuivi mon parcours de formation avec l’obtention d’un Brevet Professionnel en alternance. Au cours de la deuxième année de mon apprentissage, je suis tombée par hasard sur un local à louer.

Sachant que je voulais devenir indépendante, avoir mon propre salon depuis toujours, cette opportunité m’a poussée à étudier la question. Mais je ne pensais pas que les choses seraient si rapides…

Je me suis donc renseignée sur ce local, et fait les démarches nécessaires. Je suis d’abord aller voir un expert-comptable qui m’a établi un prévisionnel afin de voir si cela était réalisable.

Il m’a ensuite mise en contact avec Centre Ain Initiative, qui ont expertisé mon projet. Je leur ai montré l’intérêt que je portais à la création de mon salon de coiffure. Après expertise de mon dossier, ils ont accepté de m’apporter une aide financière et m’ont soutenue pour cette ouverture (je les remercie).

Aujourd’hui, depuis octobre 2020 j’ai pu ouvrir mon salon et je suis très heureuse de cette nouvelle expérience.

Je finirai sur le fait qu’il faut toujours croire en ses rêves et aller au bout. »

Cette porteuse de projet a su démontrer au comité d’engagement sa capacité à mener son parcours professionnel aux objectifs qu’elle se fixe ! Centre Ain Initiative lui a accordé un prêt d’honneur pour venir renforcer ses apports et son besoin de trésorerie au démarrage, ainsi qu’une garantie sur une partie de son emprunt bancaire.

Julie DUMONT

https://www.facebook.com/AuxMiroirsdor/