« C’est après un parcours de 25 ans dans le monde pétrolier que j’ai lancé le projet de Ferme Aquaponique du Pays de Gex.

A la suite d’un changement professionnel, je me suis décidé à contribuer directement à la résolution de deux défis majeurs auxquels les générations présentes et futures font face : se nourrir avec des produits sains tout en minimisant notre empreinte environnementale.

L’aquaponie est un système productif sous serre combinant une production piscicole, des truites dans notre cas, et des productions maraichères variées : tomates, salades, plantes aromatiques, fleurs comestibles….

Les effluents des poissons sont valorisés en engrais pour les plantes. Les plantes utilisent ces éléments nutritifs pour pousser et elles restituent aux poissons une eau filtrée et propre. Ce système recirculé permet une économie d’eau considérable par rapport aux cultures plein champ, de l’ordre de 90 %, sans rejet d’effluents dans le milieu naturel, ni de captation de la ressource d’eau, puisque le système est alimenté par l’eau de pluie récupérée sur la serre.

Dans un tel projet novateur, trouver des financements n’est pas chose facile. Les dossiers de subvention sont compliqués à mettre en place, très bureaucratiques et prennent un temps parfois difficilement compatible avec le rythme propre à la création d’entreprise. Les banques sont parfois réticentes à prendre des risques, sauf à demander des garanties qui vont au-delà même de leur propre risque. La rencontre avec les équipes de Centre Ain Initiative a donc marqué une étape importante dans le projet. En effet, finançant une partie du projet, Centre Ain Initiative a donné confiance aux autres bailleurs de fonds, après avoir analysé en détail les paramètres du projet, et validé sa solidité.

Dans le contexte économique actuel « post-pandémie », qui ne fait que confirmer la hausse constante de la demande pour des produits locaux, sains, savoureux et respectueux de l’environnement, la Ferme Aquaponique du Pays de Gex semble donc bien placée pour prendre part à l’évolution et l’amélioration de notre alimentation de demain ! »

Michel PETER

France Active Ain contribue au démarrage de ce projet en mobilisant un prêt à la structure de 120 000 € avec un différé de 12 mois et une garantie sur le prêt bancaire.

Ce projet de ferme aquaponique est non labellisable bio car nous sommes sur du maraichage hors sol mais l’ensemble des matières premières utilisées sont bio. Outre des circuits de distribution courts et locaux, l’entrepreneur Mr PETER a pensé des aménagements spécifiques car il a la volonté d’embaucher des personnes en situation de handicap.

L’ouverture est pour bientôt, la production est lancée et la fin des travaux se profilent ! France Active Ain souhaite un beau et bon démarrage d’activité estivale !

https://www.facebook.com/LaFAPG/